Jour après jour

Cette rubrique vous raconte la vie quotidienne à Agonsoudja, l’avancement du chantier, les joies et les défis à relever, les initiatives mises en place pour construire, jour après jour, la Cité Damien. Cliquez sur les photos pour les voir en taille réelle.

Mercredi 4 juillet 2018

Un mois déjà que Marion nous a rejoints, suivi de Jean une semaine plus tard. Depuis, la Cité Damien s’est dotée de petites tables et bacs de livres pour la bibliothèque, d’un tipi et d’un pont de singe pour l’espace de jeu à l’air libre sous notre teckerai, sans compter tous les autres services rendus en parallèle, du potager au chantier. Nous sommes tous impressionnés par leur investissement, leur créativité, leurs talents de bricoleurs… Un mois passe trop vite ! Il y aurait encore fort à faire, mais tout ce qu’ils ont initié nous permet déjà de nous projeter et de rendre concret l’organisation de nos espaces pour les enfants. Un grand merci à eux !

Côté chantier, les travaux de finition se poursuivent. Il s’agit de coordonner les différents corps de métier pour que chacun puisse travailler dans les temps… et dans l’ordre. Et il y a toujours de petites finitions que l’on découvre au détours d’une visite de chantier : un bout de carrelage non posé ou un crépis mal fini dans un recoin du bâtiment, des bouchons de plomberie qui manquent par-ci par-là, des fils électriques à faire passer, etc. A croire que ça ne s’arrêtera jamais ! Et c’est aussi le moment du chantier où l’on espère que l’on a bien tout anticiper 🙂 Mais nous tenons le bon bout !

Vendredi 22 juin 2018

Quelques photos de cette fin de semaine…

Une tonnelle construite en deux jours, prête à accueillir des fruits de la passion, une paillote en voie de finition, le crépissage de la bibliothèque qui avance, une livraison de bouse de vache (une victoire, car, oui, ce n’est pas facile à trouver !) pour nourrir notre potager, du mobilier pour la bibliothèque qui s’étoffe… Une semaine bien remplie 🙂

PS : Amos va mieux, il a retrouvé ses pieds 🙂

Mercredi 20 juin 2018

Chronique de chantier…

Une équipe de maçons est très organisée. Chapeautée par le chef maçon, celui qui a décroché le contrat, on y trouve : les maîtres maçons, les maçons, puis les apprentis et les manœuvres. Chacun a son rôle et ses tâches – pas question d’y déroger ou de mélanger les genres… Et tout comme chez les charpentiers, on retrouve entre eux une vie d’équipe, des liens qui se tissent au fil des jours, comme une famille.

Parmi les apprentis, nous avons actuellement : Modeste, Achille, Roméo, Tranquillin, Romuald, Hyacinthe et Amos. Chacun avec sa personnalité. Parlons ce soir d’Amos ! Il porte bien son nom, avec son côté « romantique », sa tête dans les nuages, qui le fait réagir toujours à retardement, en décalage avec les réalités du chantier. Mais il est attentionné dans son apprentissage. Bref. Ce soir, alors qu’à 20 h j’entendais encore Romuald, comme à son habitude, chanter (ou plutôt crier) à tue tête depuis l’autre bout du terrain, je me rends sur le chantier voir ce qu’il s’y passe. Je découvre quatre d’entre eux encore en train de monter du sable pour demain matin… Je les renvoie donc du chantier : 1/ parce que la journée est finie et que le repos est mérité ; 2/ parce que le chantier ferme à 19 h au plus tard : travailler la nuit, sans lumière qui plus est, c’est dangereux.

Et voilà que nous attendons Amos. Je le vois finalement sortir de sa pénombre, péniblement, lentement…. Pourquoi ? J’apprends qu’Amos, hier, alors qu’il coulait la forme dallage des passages autour de la maison d’accueil, s’est adonné à cette activité pieds-nus dans le béton – malgré les recommandations des uns et des autres. Si bien que, inévitablement, depuis ce matin, il a mal aux pieds, chauffés, voir brûlés, par le béton…. Si la scène était comique, la réalité l’est moins. Reste plus qu’à l’enmener chez le médecin demain.

Mardi 19 juin 2018

Marion et Jean, deux volontaires envoyés par la Guilde, motivés par leur mission ! La première s’attèle à fabriquer du mobilier, coloré, pour la bibliothèque (bacs de livres, tables, bancs, etc.), ceci à base de récupération de bois ; le second a quant à lui démarré le nettoyage de l’aire de jeux qui sera située sous les tecks, en vue d’y construire une cabane, un tipi, un pont de singe… Prometteur ! Mais en attendant, il faut sarcler, couper, tronçonner… Ca n’arrête pas !

De mon côté, je continue de parcourir plusieurs kilomètres par jour en suivant les chantiers d’un bout à l’autre du terrain. A la bibliothèque, les maçons ont entamé les finitions, tandis que les autres corps de métier (plombier, électricien, menuisier, soudeur, carreleur, vitrier, peintre) passent au gré des besoins. A la maison d’accueil, les charpentiers arrivent au bout du faux-plafond, les maçons coulent les « chemins », et les paillotiers progressent sur la toiture de la paillote.

Au passage, il faut servir les uns et les autres au magasin de stockage, tout en limitant leurs demandes : « Je veux du ciment et des pointes…. » « Huumm, pour quoi faire ? » ; compter les 12 000 bottes de paille achetées pour la paillote ; vérifier que le ciment tombé à terre a été récupéré, que le crépissage est droit, ou encore que la forme dallage est à niveau… Bref, on ne cesse d’en apprendre tous les jours !

Mardi est par ailleurs le jour de la préparation des paniers bio, en vue de la livraison le lendemain (départ 6 h, pour une arrivée à Cotonou à 6 h 30, avant les bouchons !). Ma première livraison a toujours lieu chez Céline et Cyril, où m’attend désormais ma tasse de thé et un petit déj. 🙂 Hâte !

Samedi 16 juin 2018

Couverture de la charpente de la paillote en cours : une vrai travail de tissage !

Quand aux travaux, ça suit son rythme.

D’un côté, la bibliothèque. Une équipe de 9 maçons, dotés chacun de leur manoeuvre ou apprenti, s’attèle à leur spécialité : poser les niveaux, poser puis serrer les cadres,  dresser les poteaux et chaînages, poser les briques rouges, puis les claustras… Le mot d’ordre : des lignes droites et récupérer le ciment.

De l’autre, deux autres équipes : celle des charpentiers, concentrés sur la pose du faux-plafond (« N’oubliez pas de me mettre le produit anti-termites… ») ; et celle des poseurs de pierres (« Attention aux lignes droites ! »).

Mercredi 13 juin 2018

Marion est arrivée chez nous lundi dernier, enthousiaste et à pied d’oeuvre pour contribuer à l’aménagement de la bibliothèque par la construction de meubles pour les enfants ! Les idées fusent et vous réservent quelques surprises. En attendant, voici les premières réalisations (toujours sous l’oeil admiratif des ouvriers) : une petite table et un bac de rangement pour les livres. Reste la dernière étape : poncer et peindre 🙂 Prometteur !

 

Samedi 9 juin 2018

Toiture de la bibliothèque posée, charpente de la paillote terminée, finitions en bonne voie… On tient le bon bout !

Lundi 4 juin 2018

L’événement du jour : le démarrage de la couverture de la bibliothèque !

Samedi 2 juin 2018

Notre nouvelle paillote prend forme ! 

Vendredi 1er juin 2018

C’est aujourd’hui la journée de l’arbre au Bénin. L’occasion de sensibiliser les enfants  au rôle de l’arbre dans notre quotidien, à son impact sur l’environnement, à la responsabilité de chacun d’apprendre à les connaître et à de les protéger.

Sur l’initiative et la proposition des jeunes agronomes de l’Université d’Abomey-Calavi, nous nous sommes rendus au CEG 3 d’Alladacomè (nouvellement créé) pour y planter des acacias et des fruitiers, avec le Directeur du collège, le chef village et son conseil et bien entendu, les élèves. Chacun a été responsabilisé pour arroser, suivre, entretenir son arbre… même pendant les vacances ! Car cette opération n’est pas l’affaire d’une journée : un suivi sera effectué auprès du collège pour impliquer les enfants.

Entre autres échanges, cela a été l’occasion de leur faire découvrir que les arbres communiquent entre eux. Par exemple, l’acacia qui a été planté : pour se protéger des gazelles, il change la composition chimique de ses feuilles en quelques secondes et les rend amères. En plus l’arbre attaqué envoie par les racines vers les autres arbres un signal. Si bien que tous les autres arbres fabriquent des anti-corps qui rendent leurs propres feuilles immangeables, faisant fuir l’animal.

De notre côté, nous avons répertorié 35 espèces sur notre terrain, auxquelles s’ajoutent tous les arbres dont nous ne connaissons pas encore les noms : oranger, citronnier, avocatier, carambolier, manguier, papayer, cacaoyer, corossol, moringa, tamarinier noir (ou Assisouin), baie du miracle (sisrè), pommier cannelle, pommier sauvage, pomme étoile (Azongogwé), goyavier, arbre à pain, dattier, acacia, teck, arbre du voyageur, palmier, cocotier, rônier, eucalyptus, kolatier (ahowe), sapin, frangipanier, flamboyant, caïlcedrat, faux Ashoka, filao, neem, caoutchouc, laurier sauce, laurier rose.

Côté travaux, nous démarrons demain la charpente d’une nouvelle paillote. Le piquet central a été fixé ce soir !

Mercredi 16 mai 2018

« Directrice, deuxième miracle ! »

La première grande ferme posée, que j’ai qualifiée en souriant de « miracle », car faisant suite à une longue période de travail préparatoire, a donné suite à un second « miracle » m’ont cette fois-ci informée les ouvriers : une deuxième ferme posée aujourd’hui ! Plus que 4 fermes, quelques ajustements, et nous pourrons poser la couverture 🙂 Le travail des charpentiers est physique, technique, minutieux… Monter des fermes de cette portée, de ce poids, à cette hauteur, à la main, c’est impressionnant ! L’exercice consiste à démonter ce qui a été préparé au sol, à traiter le bois, puis à remonter à plat sur l’échafaudage, pour ensuite redresser, ajuster et fixer !

En parallèle, nous préparons la finition du rez-de-chaussée, avec notamment le « nettoyage » des alentours, afin que l’ensemble soit accessible aux enfants et futurs visiteurs dès le mois de juillet. Les finitions passent aussi par l’aménagement : c’est donc l’heure des dons en matériel (luminaires et quincaillerie), des devis et des recherches de fonds complémentaires !

A suivre !

Samedi 12 mai 2018

Les semaines se suivent et sont toujours aussi pleines : le temps passe vite !

Nous avons récupéré aujourd’hui la couverture de la bibliothèque : tout est désormais entre les mains du charpentier, comme il le dit lui-même, pour venir à bout de la toiture ! Le transport, puis le déchargement des bacs alu, de l’usine à la Cité Damien, n’ont pas été une mince affaire : voilà une bonne chose de faite !

Il nous faut maintenant commander le mobilier et préparer l’accueil des enfants. Vos dons, vos partenariats, vos compétences sont d’ailleurs les bienvenus pour parrainer ce volet de notre bibliothèque !

La pluie quand à elle s’est bien installée ; nous profitons de ses bienfaits pour faire nos billons de patates douces, maniocs, et tomates cerises… avec l’aide des ouvriers qui faute de travail à cause de la pluie justement, retrouvent le plaisir de la terre !

Mercredi 25 avril 2018

Quelle satisfaction de découvrir la maison d’accueil déshabillée de son échaffaudage et le rez-de-chaussée de la bibliothèque entièrement carrelé !

Mardi 24 avril 2018

Cécile, et son fils Maxime, viennent de nous quitter aprè 15 jours à nos côtés, partageant notre quotidien : visite de chantiers, repiquage des tomates, peinture de la première cabane de la Cité Damien et des pots de fleurs… Leur visite a mis de la couleur !

Leur séjour était aussi très symbolique puisque tous les deux étaient présents le 1er août 2012 à la pose de la première pierre. Autant dire que les lieux ont beaucoup changé depuis ! Durant ces quelques jours, ils ont assisté à une autre transformation des lieux : à l’extérieur, avec le tracé des routes qui change la configuration du village ; à l’intérieur de la Cité Damien, avec des travaux qui ont bien évolué : carrelage du rez-de-chaussée de la bibliothèque, montage de l’escalier central, pose du faux-plafond de la maison des volontaires, etc.

Nous prendrons maintenant soin de leurs bananiers et de leur frangipanier en attendant leur retour !

 

Samedi 14 avril 2018

En cette fin de semaine, nous vous partageons quelques photos de l’avancée des travaux, de l’atelier jardin-potager hebdomadaire et de notre première cabane !

Mardi 10 avril 2018

Christelle vient tout juste de repartir, après un mois donné à la Cité Damien. Tous, nous avons été impressionnés par son sens du service et sa ténacité, tout ceci dans la discrétion, pour  rendre notre quotidien plus agréable. A partir de récupération de bois, elle nous a fabriqué une vingtaine de bancs que chacun a pu disposer sous son arbre préféré en vue de ses repos futurs ; des poubelles pour gagner encore en propreté ; des balançoires, et une magnifique cabane pour les enfants (qui en augurent bien d’autres !). Nous saurons conter l’histoire de cabane qui a valu deux nuits blanches pour être terminée à temps  !

Installée dans le grand magasin de stockage de la Cité Damien, les ouvriers ont pu suivre au jour le jour les travaux… découvrant un peu plus chaque jour la forme de chaque objet et étant, je crois, admiratifs du résultat. Nous aussi !

Merci pour ce temps donné et tes talents. La Cité Damien est ta maison, tu y reviens quand tu veux !

Les travaux eux se poursuivent. Côté bibliothèque, le carrelage du rez-de-chaussée prend forme, ainsi que la charpente 🙂 Côté maison d’accueil, les finitions ne cessent d’embellir la maison, augurant  un cadre pour une vie communautaire propice à la rencontre, le repos, la joie !

Et enfin, grande nouvelle, nous avons récolté nos premiers melons charentais qui sentaient bons… et qui étaient délicieux ! Notre système de serre-moustiquaires est encore à améliorer, mais nous sommes sur la bonne voie !

 

Lundi 2 avril 2018

Depuis plusieurs années, nous mûrissons au gré du temps, des rencontres, des expériences notre démarche pédagogique pour les enfants. Voici que les infrastructures nous permettent aujourd’hui d’envisager l’accueil des enfants à compter du mois de juillet 2018. Comme un symbole, c’est avec l’ouverture de l’année des 10 ans de la Cité Damien que notre ouverture aux enfants s’effectuera.

La mise en œuvre de notre volet pédagogique s’articulera en trois phases.

 

 


Et pour que tous les enfants autour de nous puissent poursuivre
avec nous le chemin vers cette visée : « Vis tes rêves ! », nous vous invitons à venir parrain et marraine de notre bibliothèque – ludothèque !

=> Toutes les infos par ici ! 

 

Samedi 31 mars 2018

Nos ateliers jardin-potager se poursuivent désormais chaque samedi matin avec les enfants. Une dizaine d’enfants se sont joints à nous cette semaine – inaugurant les bacs fabriqués par Hubert, Nicolas puis Christelle, volontaires d’un mois envoyés par la Guilde. Merci à eux ! Pascale, revenue, un an après son premier séjour, passer quelques semaines parmi nous, a accompagné Emmanuel dans l’animation de cet atelier. La curiosité des enfants est toujours une belle source de motivation pour transmettre, encore et toujours, les conditions d’une agriculture propre, saine et diversifiée !

On ne résiste pas à vous ajuster quelques images supplémentaires sur notre potager qui, progressivement, répond à ses objectifs : étendre et stabiliser sa production pour augmenter le nombre de paniers hebdomadaires livrés chaque semaine. Et surtout, il y a 10 jours, nous avons eu la joie de livrer l’Ambassade de France au Bénin pour un dîner !

Vendredi 30 mars 2018

Durant deux semaines, les charpentiers de la bibliothèque ont oeuvré à la réalisation des fermes. Le principe : monter les fermes (comprendre faire les découpes et assembler les bois), pour ensuite numéroter chaque pièce, tout dépiécer, passer un produit anti-termites, puis tout remonter, en hauteur cette fois-ci ! Nous démarrerons cette semaine la seconde phase : le dépiècement des fermes. Le compte-à-rebours est en marche, car la pluie s’est déjà annoncée, bien plus tôt que prévue !

Par ailleurs, les travaux de carrelage se poursuivront cette semaine au-rez-de-chaussée, augurant une mise à disposition des salles du bas pour le mois de mai.

Côté maison d’accueil, les finitions de maçonnerie sont en route, avec un très bon rendu !

Vendredi 16 mars 2018

7 h, ce matin : « Directrice, les bois sont arrivés ! » « Les bois, quels bois ? Bon, j’arrive… »
Mais oui, les bois ! Les éléments de la charpente de la bibliothèque, venus depuis Bassila, au Nord du Bénin, sont là, dans un titan, prêt à passer le portail. Yes !
Le titan, lui, ne passera pas le portail, ayant réussi à s’enfoncer dans le chemin d’en face… Cela nous vaudra deux jours de déchargement, mais l’essentiel est que ce soit là. La pose démarrera lundi 🙂
De leur côté, les carreleurs ont entamé la pose des carreaux au rez-de-chaussée du bâtiment. Quel travail !
Côté maison d’accueil, nous avons terminé mercredi la pose du carrelage au niveau de l’espace sous-toiture ! Cet espace qui pourra servir de dortoir s’annonce spatieux, aéré et agréable. Quand aux maçons, ils poursuivent avec brio les finitions extérieures.

Lundi 5 mars 2018

Les travaux avancent à la Cité Damien !

La charpente de la bibliothèque, dont les éléments ont été préparés dans le Nord du Bénin, seront livrés la semaine prochaine. Il faudra ensuite deux mois pour poser la charpente et la couverture. Un gros travail que nous espérons bien voir fini avant les pluies !

En parallèle, le rez-de-chaussée du bâtiment poursuit ses finitions : démarrage du carrelage dans 10 jours, finitions extérieures, pose des portes et fenêtres, etc. Objectif : inaugurer le 10 mai cet espace, en l’honneur de Saint Damien:)

Côté maison des volontaires, la dernière étape du carrelage commence demain : nous avons hâte de voir l’espace sous toiture, destiné à être un dortoir, terminé ! Afin que la maison soit fonctionnelle début mai, les travaux de finitions se poursuivent, tandis que les travaux de menuiserie et peinture se programment. Quelle joie de voir le bâtiment prendre et d’imaginer la vie communautaire et fraternelle qui s’y déploiera !

Justement, cette vie fraternelle se développe au fil des volontaires que nous accueillons maintenant régulièrement. Nous venons de recevoir la visite du P. Betrand, curé de la paroisse Saint Gabriel, accompagné de deux de ses représentants, pour la mise en place d’un partenariat au niveau pédagogique. A suivre !

Actuellement, Plume, en service civique pour 4 mois chez nous, envoyée par France Volontaires, assure un coup de main au potager et nous aide à structurer l’accueil de visiteurs. Christelle nous rejoindra dans quelques jours pour une mission d’un mois avec la Guilde, autour de la rénovation et du bricolage. Quand à Pascale, venue l’année dernière avec l’association Coup de Pouce, elle nous rejoindra le 14 mars prochain pour une vingtaine de jours.

Nous nous réjouissons de tous ces accueils qui enrichissent notre quotidien et nous empêchent de sombrer dans la routine ! Des regards extérieurs sont toujours aussi les bienvenus pour affiner, parfois affirmer, notre projet de développement pour les enfants.

Jeudi 1er mars 2018

« Je sais que tu veux mon bonheur, je sais que tu me connais par cœur…. » Cette chanson gestuée, apprise par les enfants grâce à Claire, est venue clôturer notre premier centre de loisirs organisé. Et elle trotte encore dans notre tête cinq jours plus tard !

Notre joie a été d’accueillir Généreux, Roberto, Anouk, Don-de-Dieu, Rodéo, Mystica, Amina, Sergio et Ornella pour trois jours d’animation. La présence du P. Bertrand, curé de la paroisse St Gabriel à Paris et éducateur, de Claire, responsable du pôle jeunes sur cette même paroisse, de Dominique, paroissienne également, et de Plume, en service civique à la Cité Damien, nous a permis de construire un programme suivi et avec une progression. Comme le dit le P. Bertrand, le jeu est une activité très sérieuse ! Notre objectif, dans le choix des activités, était, à travers la lecture et la mise en place d’une petite bibliothèque, de prendre conscience du niveau de français des enfants et de les aider à progresser en la matière avec des jeux d’expression, des jeux de compréhension, des jeux de langage et des jeux corporels…

=> Le centre de loisirs en vidéo sur notre page Facebook

Ainsi, si au début, ils avaient des difficultés à raconter ce qu’ils venaient tout juste de lire, ils ont réussi à l’issue de ces trois jours à se concentrer, à oser demander la signification de tel ou tel mot, pour pouvoir ensuite restituer l’histoire. S’ils étaient timides dans le mime, ils se sont sentis en confiance pour s’exprimer et se laisser aller à l’imaginaire. S’ils ne se connaissaient pas bien entre eux, ils sont repartis tous ensemble le troisième jour, signe que des liens s’étaient déjà tissés entre eux.

Notre volonté a été d’inciter les enfants à être dans une participation  active – alors que l’enseignement au Bénin s’inscrit plutôt dans une démarche passive – avec, toujours, un regard de bienveillance. Et, au-delà, ces trois jours nous ont permis de mettre une histoire et une personnalité derrière chaque prénom. Quelle joie de voir leur visage s’illuminer et leurs yeux pétiller. Plusieurs d’entre eux ont fait demi-tour jeudi soir pour venir nous demander s’ils pouvaient revenir le lendemain pour la bibliothèque !

C’est un début. Nous cherchons à avancer pas à pas – pour proposer un encadrement et une pédagogie de qualité. La formation d’animateurs est un axe essentiel à mettre en œuvre dès maintenant : nous y travaillons ! Prochain rendez-vous et prochaine étape : les vacances de Pâques !

Mercredi 1er novembre 2017

Depuis quelques jours, nous avons la joie d’accueillir Mariette et Patrick à la Cité Damien.

Quand à la toiture de la maison d’accueil, la charpente sera posée la semaine prochaine.

 

Lundi 23 octobre 2017

La photo du jour : cette orchidée qui fleurit ! Quelques nouvelles des travaux, notamment de la maison d’accueil, en images !

 

Samedi 21 octobre 2017

Nous avons inauguré notre premier atelier jardin-potager pour les enfants ! Le principe : initier les enfants au maraîchage bio, en passant par le compost, la pépinière, le semis, le paillage, les traitements, la récolte, etc. Après avoir fait plusieurs couches de paille/feuilles mortes, fientes, feuilles vertes, résidus végétaux de la cuisine, saupoudrage de cendre, puis arrosage pour faire du compost, nous avons planté des graines de melons, mis de la tonte de gazon séchée sur les planches de concombres, puis ramassé les tomates cerises. Une première très réussie sous la houlette d’Emmanuel, notre maraîcher, avec l’aide de toute l’équipe de la Cité Damien. Rendez-vous le samedi 18 novembre pour la prochaine séance 🙂

Lundi 18 septembre 2017

Aujourd’hui, c’était la rentrée des classes (la première) pour Eugénie ! Direction la maternelle, au Bercail – uniforme cousu (quel style !) et liste de fournitures impressionnante. Une rentrée qui visiblement la rend très heureuse… et nous aussi ! Et si certains enfants ont la chance de pouvoir aller à l’école, d’autres pas encore. Une question toujours difficile à gérer face aux habitudes et conceptions bien bien bien ancrées parfois…