Charte du Centre Damien

« Toute l’action pastorale de Damien de Molokaï visait à redonner aux lépreux le goût de vivre. Selon lui, le meilleur remède contre la lèpre des corps et des coeurs était de mobiliser toute leur énergie autour de projets collectifs au profit de tous. Il a ainsi multiplié les initiatives (construction de routes, adduction d’eau, assasinissement de l’habitat, etc.), aux premières desquelles la création d’un orphelinat pour les jeunes filles lépreuses. A son tour, au Bénin, le Centre Damien entend, à travers son activité, transmettre et développer cet esprit : être force d’initiative et l’espérance pour tous ; communiquer aux enfants une joie de vivre qui leur permette d’entrevoir l’avenir avec sérénité ; s’inspirer de sa pédagogie pour favoriser une éducation en vue du développement intégral de l’homme. (…)

Puisse Damien nous insuffler l’énergie et la foi nécessaires pour aller au bout de nous-mêmes. »

Serge Gougbèmon, ss.cc, Newsletter n°7,  février 2010


 « Il les aima jusqu’au bout »

Préambule

Ce projet est né d’une conviction profonde : l’avenir de l’Afrique passera par l’éducation de nos enfants et le souci porté à leur épanouissement.

En Afrique, l’éducation des enfants n’incombe pas à ses seuls parents biologiques, mais tout adulte de la communauté et de la génération des parents s’en sent également responsable. Ainsi, un enfant dans la rue en Afrique n’est pas automatiquement un enfant en danger. Mais de façon générale, les cultures africaines reconnaissent difficilement une personnalité à l’enfant. Au Bénin, le nombre croissant des enfants vidomegons (ou enfants placés) est d’ailleurs significatif de la place que l’enfant occupe dans la société.

Si de nombreuses associations ou ONG effectuent un travail de sensibilisation dans divers domaines (scolarisation, excision, etc.), le domaine du loisirs, pourtant complémentaire à l’éducation pour l’épanouissement de l’enfant, est peu investi.


Finalités

CDM_Saint_Damien

Toute l’action pastorale de Damien de Molokaï visait à redonner aux lépreux le goût de vivre. Le Centre Damien souhaite transmettre et développer cet esprit à travers son activité : être force d’initiative et d’espérance pour tous, développer ensemble la notion de bien commun.

Le Centre Damien veut ainsi être un lieu d’accueil visant à favoriser l’épanouissement des enfants et le développement de leur personnalité pour les encourager à construire leur projet de vie.

Le Centre Damien veut être aussi un lieu de réflexion et d’échanges autour de la notion d’éducation, facteur clé du développement du pays.

Démarche et moyens

> Investir le temps libre comme occasion de se construire

  •  Le Centre Damien souhaite contribuer au développement harmonieux de l’enfant en offrant un espace dédié aux loisirs à Cotonou dans le cadre d’un projet pédagogique défini.

    Construction de masques (paroisse Bakhita, été 2013)

    Construction de masques (paroisse Bakhita, été 2013)

  •  A travers cette proposition de loisirs, le Centre Damien veut être un lieu de découverte de soi et d’ouverture à l’autre, un lieu où développer sa personnalité et prendre confiance en soi, un espace transversal de rencontres, d’échanges et de dialogue entre les enfants de tous âges et de toutes origines sociales, culturelles, ethniques et religieuses.
  •  Nous souhaitons développer cette offre dans un esprit de complémentarité avec les initiatives menées par les autres acteurs de l’éducation (famille, milieu scolaire, associations de sensibilisation, paroisses).

> Offrir un toit aux enfants des rues, pour qu’ils deviennent des adultes libres, responsables et acteurs de leur vie

  • Éduquer, du latin educere, signifie : « conduire, accompagner vers ». Grâce à une présence au quotidien, nous souhaitons offrir aux enfants un cadre qui leur permette de se nourrir, de se loger, d’étudier, mais aussi de grandir et de construire leur personnalité en toute liberté. Nous souhaitons accompagner les enfants en développant une pédagogie de la confiance, visant à les aimer tels qu’ils sont et non tels que nous voudrions qu’ils soient pour qu’ils puissent bâtir leur propre avenir. Une pédagogie qui leur donne les moyens de croire en leur avenir.
  • Pour Damien de Molokaï, le meilleur remède contre la lèpre des corps et des cœurs lui paraissait être de mobiliser toute notre énergie autour de projets collectifs au profit de tous. Notre présence auprès des enfants veut s’inspirer de cette pédagogie et favoriser une éducation qui donne place à la notion de bien commun, à l’ouverture et la rencontre de l’autre.

> Être un lieu de formation des éducateurs

Avec l'équipe d'animation de la Cathédrale Notre-Dame de Cotonou (2011 et 2012)

Avec l’équipe d’animation de la Cathédrale Notre-Dame de Cotonou (2011 et 2012)

  • Le loisir étant un domaine en expansion, il importe de former des animateurs responsables, conscients des besoins du développement de l’enfant et disposant de connaissances et d’outils pour les encadrer. Le Centre Damien veut être ainsi un lieu de formation d’animateurs.
  • Convaincus que l’éducation est l’une des clés du développement pour le pays, le Centre Damien veut aussi être un carrefour de réflexions, d’échanges et de partages de savoir-faire dans ce domaine.

Esprit et valeurs

> Le goût de vivre

Tel Damien, nous nous attachons à transmettre aux enfants une joie de vivre leur permettant de relever tous les défis grâce à une volonté de se former, une aptitude à aller de l’avant, un souci de se donner les moyens d’aller au bout d’eux-mêmes. Nous souhaitons leur transmettre le goût de croire en leurs rêves.

> L’engagement et le respectRP_Benin2013_Animation (349)

Le Centre Damien s’engage dans la durée auprès des enfants.

  • Il fera attention à ne pas les décevoir, ni les blesser.
  • Il n’abandonnera jamais l’enfant qu’il a rencontré.
  • Les membres du Centre Damien feront leur possible pour mettre en œuvre les engagements pris avec l’enfant. C’est à travers l’exemple donné que l’enfant pourra s’approprier cette valeur.

> L’espérance et la persévérance

A l’image de Damien, nous avons la certitude que chacun, quels que soient ses actes, sa situation, sa santé, a droit à une place dans la société et droit de croire en la réalisation de son projet de vie.

> La fraternité

La fraternité est la base de la relation que nous avons avec les enfants. Elle n’est pas une relation d’aidant à aidé, mais un échange réciproque, d’égal à égal, gratuit, qui se fonde sur la sincérité.

> Un centre dédié aux loisirs et à la culture
> Où en sommes-nous ?